lent

lent, lente [ lɑ̃, lɑ̃t ] adj.
• 1080; lat. lentus
1Qui manque de rapidité, met plus, trop de temps. La tortue, animal lent. Véhicules lents. Il est lent, lent dans tout ce qu'il fait. lambin, 1. mou, traînard. « la vieille nourrice si lente à vous poursuivre » (Baudelaire). Être lent à comprendre, à agir. long. Par anal. Avoir l'esprit lent : ne pas comprendre vite. ⇒ endormi, engourdi, épais, paresseux. Plais. T'as le cerveau lent.
Par ext. Mouvements lents et mesurés. 2. calme, posé. S'avancer à pas lents. Allure harmonieuse et lente. alangui, indolent, nonchalant. (1680) Se dit du pouls qui bat à un rythme au-dessous de la normale.
2Qui met du temps à agir, à opérer, à s'accomplir; dont l'effet n'est pas rapide. Justice lente. Les travaux sont très, trop lents. Une lente transformation. Sommeil lent. Mort lente. Combustion lente.
⊗ CONTR. Accéléré, diligent, expéditif, hâtif, instantané, prompt, rapide. ⊗ HOM. Lente.

lent, lente adjectif (latin lentus) Qui se fait dans un temps relativement long, par comparaison avec d'autres : Le mouvement lent des astres. Qui se déplace en parcourant relativement moins d'espace que d'autres dans un même temps : La tortue est un animal lent. Qui est long à se faire, à se réaliser, à atteindre son but : La justice est lente. Qui manque de vivacité, de rythme, d'animation : Un film lent, où l'on s'ennuie. Qui manque de vivacité, qui ne comprend pas vite : Il a l'esprit lent.lent, lente (expressions) adjectif (latin lentus) Mèche lente, synonyme de mèche de sûreté. Mort lente, qui survient au terme de longues souffrances ou d'un dépérissement progressif. Poudre lente, poudre dont la déflagration n'est pas très rapide, par opposition à poudre vive. Sommeil lent, synonyme de sommeil profond. ● lent, lente (homonymes) adjectif (latin lentus) lente lente nom fémininlent, lente (synonymes) adjectif (latin lentus) Qui se déplace en parcourant relativement moins d'espace que d'autres...
Synonymes :
- gnangnan (familier)
- mou
- traînard
Contraires :
- expéditif
- véloce
Qui est long à se faire, à se réaliser, à...
Synonymes :
- traînant
Contraires :
- accéléré
- précipité
Mèche lente
Synonymes :
- mèche de sûreté
Sommeil lent
Synonymes :

lent, lente
adj.
d1./d Dont la vitesse n'est pas grande. Une lente progression. Avoir l'esprit lent.
d2./d Dont l'action ou l'effet ne se fait pas immédiatement sentir. Un poison lent. Fièvre lente, continue et peu intense.

LENT, LENTE, adj.
A. — [En parlant d'un être animé]
1. Qui manque de rapidité dans ses mouvements. Louis Bonaparte est un homme de moyenne taille, froid, pâle, lent, qui a l'air de n'être pas tout à fait réveillé (HUGO, Nap. le Pt, 1852, p. 30). Pesant et lent, dans ses grandes bottes d'uniforme, l'air d'un paysan habillé, le capitaine avait accroché à sa vareuse grise la médaille de la valeur (GRACQ, Syrtes, 1951, p. 70) :
1. ... des chameaux (...), grandes bêtes inoffensives et lentes, accrochant les devantures des vendeurs de croix ou de chapelets avec leurs fardeaux trop larges.
LOTI, Jérusalem, 1895, p. 164.
[P. méton.] Démarche, geste, mouvement, parler, phrase lent(e). Tout ce cortège parfaitement en ordre, chacun ayant la tête découverte, marchait à pas lents (DELÉCLUZE, Journal, 1826, p. 358). Une sorte de bruit pareil à celui d'une crécelle (...) retentissait dans ce silence particulier des villes qu'on pourrait appeler le sommeil du bruit, et j'entendais une voix singulière, une voix d'homme lente, scandée, un peu chantante (FROMENTIN, Dominique, 1863, p. 62) :
2. ... [des élèves] répètent aussi les manières de leur entourage; les uns font la chaloupe en marchant, les autres accusent l'allure lente d'ouvriers fatigués, l'air de traîner une voiture à bras derrière eux, l'air de tirer, du dos, l'immémoriale misère.
FRAPIÉ, Maternelle, 1904, p. 93.
Lent à. Il ne rencontrait que des hommes silencieux et lents à le saluer (ZOLA, Germinal, 1885, p. 1363).
2. Qui manque de rapidité dans ses réactions et ses décisions.
Lent à. Lent à prendre parti. Hippias est parti, chassé de la demeure. Il a dû, puisqu'il m'aime, être lent à me fuir. Le regret alourdit ses sandales de cuir (FRANCE, Poés., Noces, 1876, p. 204).
[P. méton., en parlant du comportement des hommes et notamment de fonctions, d'opérations intellectuelles] Compréhension, imagination, intelligence lente. Il allait d'un pas inégal, au gré de ses idées tantôt pressées, tantôt lentes (FRANCE, Lys rouge, 1894, p. 74). On croit que j'apprends facilement, mais ce n'est pas vrai; mon esprit est lent, je ne saisis pas les choses du premier coup (LARBAUD, F. Marquez, 1911, p. 140).
3. P. anal. [En parlant d'institutions humaines ou sociales]
Lent à. La justice du Roi (...) était plutôt lente à se mouvoir (QUEFFÉLEC, Recteur, 1944, p. 206).
B. — [En parlant d'inanimés]
1. [En parlant d'un processus] Qui s'effectue en un temps relativement long. Des phénomènes de la vie sociale assez lents pour être imperceptibles (VALÉRY, Variété IV, 1938, p. 165) :
3. ... un portrait est un modèle compliqué d'un artiste. (...) un idéal, c'est l'individu redressé par l'individu, reconstruit et rendu par le pinceau ou le ciseau à l'éclatante vérité de son harmonie native. La première qualité d'un dessinateur est donc l'étude lente et sincère de son modèle.
BAUDEL., Salon, 1846, p. 149.
SYNT. Action, élaboration, évolution, exécution, dégradation, destruction, métamorphose, ouvrage, progrès, progression, projet, transformation, travail lent(e). Combustion lente. V. combustion A spéc.
Lent à. Ses victoires sont lentes à venir et tout de suite oubliées (ALAIN, Propos, 1914, p. 180).
a) [Processus non périodique] Intoxication, poison lent. Les acteurs anglais imitent avec un art particulier toutes les nuances de l'agonie et les détails d'une mort lente et douloureuse (DELÉCLUZE, Journal, 1827, p. 465). Nous avons vu de nos yeux les horreurs du fascisme et nous redoutons le carcan concentrationnaire; mais la démocratie telle que nous la pratiquons, à quoi bon se boucher les yeux? C'est la décomposition ininterrompue, c'est la mort lente (MAURIAC, Bloc-notes, 1958, p. 164).
MÉD. Fièvre lente. Fièvre peu intense dans ses symptômes mais continue. (Dict. XIXe et XXe s.).
b) [Processus périodique]
MÉD. Pouls lent. Pouls qui bat à un rythme au-dessous de la normale (Dict. XIXe et XXe s.).
2. [En parlant d'un objet actif] Qui ne va pas vite, dont l'action n'est pas rapide. La rivière lente et mortuaire (LAFORGUE, Moral. légend., 1887, p. 212).
Lent à. Elle [Alouette] pouvait présenter à son Maître Avant l'aurore encore lente à naître Le grand repos des choses et des bêtes (JAMMES, De tout temps, 1935, p. 245).
a) [En parlant d'un mobile] De temps en temps un tilbury passait au trot... Une fois c'était une charrette lente (MAUPASS., Une Vie, 1883, p. 240).
b) [En parlant d'un phénomène chim.]
Mèche lente. Qui met du temps à se consumer. L'amorçage [d'un coup de mine], par combustion d'une mèche lente est encore très utilisé (J. CAHEN, BRUET, Carrières, 1926, p. 106, 107).
Poudre lente. Dont la déflagration n'est pas rapide. Le pulvérin (...) est une poudre lente, dont on peut augmenter la vivacité en diminuant la grosseur de son grain (CHALON, Explosifs mod., 1911, p. 229).
3. Littér. [En parlant du temps, d'une période ou d'une unité de temps] Qui est peu rapide dans le temps ou perçu comme tel. La pluie avait cessé, seules des gouttes glissant des feuilles à intervalles lents mettaient un léger crépitement sur terre (ESTAUNIÉ, Simple, 1891, p. 155). Ce vieux clocher (...), semeur d'heures lentes, vides, pareilles, qui disaient toutes la même chose depuis l'enfance, qui enfonçaient toutes la même pensée, au même endroit du cœur (VOGÜÉ, Morts, 1899, p. 270). À eux deux, ils ne feront plus qu'une seule vie, une vie lente et tiède qui n'aura plus du tout de sens — mais ils ne s'en apercevront pas (SARTRE, Nausée, 1938, p. 139).
MUS. Rythme lent, valse lente. On réserve pour les mouvements lents l'expression de la terreur, de la surprise (GARCIA, Art chant, 1840, p. 85).
♦ [P. méton.] L'homme (...) aiguillonnant ses bœufs, (...) chante une chanson vieille, lente, triste, qu'il interrompt pour saluer (TOULET, Tendres mén., 1904, p. 13).
REM. 1. Lentibardaner, verbe intr., région. (Lyon). Flâner, muser. Ai-je assez musardé, vagabondé, lentibardané, comme disait Abdénago (ARNOUX, Rhône, 1944, p. 131). 2. Lenticaner, verbe intr., région. (Lyon). Se promener en flânant. Je m'excite pas. Je témoigne. Et vous, qui vous vous croyez? Toujours à lenticaner (ARNOUX, Rêv. policier amat., 1945, p. 100). 3. Lentiponer, verbe intr. Aller lentement. V. Lantiponer. 4. Lentiponeur, subst. masc. Traînard. Allons, flemmards, lentiponeurs, vite aux bouquins et aux tableaux (L. DAUDET, Médée, 1935, p. 193).
Prononc. et Orth. : [], fém. []. Homon. lente. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Ca 1100 « (d'une personne) qui agit, se meut d'une manière peu rapide; indolent, mou » (Roland, éd. J. Bédier, 1938); ca 1145 (WACE, Conception N.-D., 847 ds T.-L. : Ne seies pas a creire lente); 1re moitié XIIIe s. d'un inanimé (Chanson anonyme ds BARTSCH, I, 10, 6 : Deus, tant par vient sa joie lente A celui cui ele atalente); spéc. domaine de la méd. 1559 maladie lente (AMYOT, Numa, XXXIV, éd. G. Walter, t. 1, p. 160); 1690 pous lent (FUR.). B. Ca 1500 « flexible » (Jardin de santé, I, 116 ds GDF. Compl.). Du lat. lentus « visqueux; souple, flexible; paresseux; lent, qui agit lentement; insensible ». Fréq. abs. littér. : 4 055. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 4 116, b) 5 541, XXe s. : a) 8 043, b) 5 926.

lent, lente [lɑ̃, lɑ̃t] adj.
ÉTYM. 1080, Chanson de Roland; lat. lentus, proprt « souple, flexible » (lent, dans ce sens, v. 1500; encore par archaïsme chez A. Chénier), puis « mou, lent ».
1 Qui manque de rapidité, de vivacité, qui met plus ou trop de temps (à faire qqch.). || La tortue, animal lent (→ Guise, cit. 1). || Il est lent, lent dans tout ce qu'il fait, à tout ce qu'il fait. Apathique, flâneur, lambin, long, mou, traînard. || Être lent dans ses mouvements (→ Figer, cit. 11). || Lent et lourd. Lourdaud, pataud. || Véhicule lent. || Cet avion est plus lent que l'Airbus. || Son trimaran est trop lent pour avoir des chances de gagner. (V. 1145). || Lent à (et inf.). || Être lent à comprendre, à se décider, à agir.
1 Vous souvient-il encore, madame (…) de la vieille nourrice si lente à vous poursuivre (…)
Baudelaire, la Fanfarlo.
2 (…) lentes et meuglant les vaches abandonnent
Pour toujours ce grand pré mal fleuri par l'automne.
Apollinaire, Alcools, p. 35.
(1580, Montaigne). Par anal. || Avoir l'esprit lent, la compréhension lente : ne pas comprendre vite (→ Appréhension, cit. 1 et 2). || Un esprit (cit. 126) aux vues lentes. || Intelligence lente. Endormi, engourdi, épais, paresseux.
3 Que son petit cerveau soit actif ou soit lent,
Partout l'homme subit la terreur du mystère (…)
Baudelaire, Nouvelles fleurs du mal, X.
Réactions lentes.Aptitudes lentes (rare), lentes à s'éveiller, à se développer.
4 Des sens ? oui, j'en ai… lents à s'enfiévrer, mais lents à s'éteindre (…)
Colette, la Vagabonde, p. 67.
(En parlant des comportements, des actes). || Parler d'une voix éteinte (cit. 56) et lente. Traînant. || Un parler lent, une parole lente (→ Béatitude, cit. 5; étriqué, cit. 3). || Gestes, mouvements lents et mesurés. Calme, posé. || La garde s'avança à pas lents dans la fournaise (cit. 8). Tranquille. || Errer, se promener à pas lents. || Cheminer (cit. 4) d'un pas lent et accablé. Pesant, tardif (vx). || Le pas lent du bœuf (cit. 3 et 4), de l'éléphant (cit. 2). Pesant. || Une allure harmonieuse (cit. 8) et lente. Alangui, nonchalant.
5 (…) il (le) voyait (…) debout à l'avant de la barque, armé d'une longue perche, et d'un geste lent et fort l'appuyant au fond de l'eau.
A. Hermant, l'Aube ardente, XIV.
6 (Les) groupes qui marchaient de ce pas lent, favorable aux conversations (…)
J. Green, Léviathan, I, VI.
7 Il avait une voix douce et lente, mais sa parole brève, comme scandée à la fin des phrases, était sans réplique.
J. Chardonne, les Destinées sentimentales, p. 75.
Rythme lent. || Musique lente et solennelle.
(1680). Méd. || Pouls lent, qui bat à un rythme au-dessous de la normale.
2 Qui met du temps à agir, à opérer, à s'accomplir; dont l'effet n'est pas rapide. || Justice lente. || Un pays où tout est lent (→ Gouvernement, cit. 26), où tout va au ralenti. || Le lent travail de l'érudition (cit. 7). || Un lent et patient ouvrage. || Lentes transformations. || Lente gradation (cit. 2), lente progression. || Évolution (cit. 12 et 14) plus ou moins lente. || Le lent épanouissement du genre (cit. 4) humain. || Un lent suicide (→ Haschisch, cit. 7). || Un poison lent.Mort lente. || Combustion lente.
8 (…) les tempéraments chez qui la digestion est un peu lente (…)
Voltaire, Correspondance, 4201, 17 mai 1775.
Lent à (et inf.). || Promesse lente à se réaliser. || Sa lettre est lente à venir. Long.
CONTR. Accéléré, actif, allègre, brusque, diligent, dispos, empressé, expéditif, hâtif, instantané, précipité, preste, prompt, rapide.
DÉR. Lentement, lenteur.
COMP. Alentir, ralentir. — REM. Outre lantiponner on note certains comp. régionaux signifiant « musarder » (lantibardouer, lanticouer, Lyon).
HOM. (Du fém.) Lente (n. f.).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • lent — lent, ente (lan, lan t ) adj. 1°   Proprement, souple, flexible, sens qui est un latinisme rarement usité et seulement en poésie. À moins qu avec adresse un de ses pieds lié Sous un cuir souple et lent ne demeure plié, A. CHÉN., Idylles, Fille du …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Lent — • An article on the origins of Lenten fasting Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Lent     Lent     † …   Catholic encyclopedia

  • lent — LENT, [l]ente. adj. Tardif, qui n est pas viste, qui se remuë, qui agit avec peu de promptitude. L asne est un animal lent & pesant. le mouvement de Saturne est plus lent que celuy des autres planetes. que cet homme est lent! il est si lent en… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Lent — ist der Familienname folgender Personen: Familie: Wilhelm Johann Heinrich Lent (1792–1868), deutscher (Berliner) Jurist und Präsident des Oberlandesgerichts Hamm Alfred Lent (1836–1915), deutscher (Berliner) Architekt sowie Eisenbahnbaumeister… …   Deutsch Wikipedia

  • lent — LENT, Ă, lenţi, te, adj. Încet, domol. – Din fr. lent, lat. lentus. Trimis de LauraGellner, 19.05.2004. Sursa: DEX 98  Lent ≠ brusc, iute, rapid, repede Trimis de siveco, 03.08.2004. Sursa: Antonime  LENT adj., adv. 1 …   Dicționar Român

  • lent|en — or lent|en «LEHN tuhn», adjective. 1. of Lent; during Lent; suitable for Lent. 2. such as may be used in Lent; meager; plain; dismal or somber. ╂[Old English lencten; see etym. under Lent (Cf. ↑Lent)] …   Useful english dictionary

  • Lent — /lent/, n. (in the Christian religion) an annual season of fasting and penitence in preparation for Easter, beginning on Ash Wednesday and lasting 40 weekdays to Easter, observed by Roman Catholic, Anglican, and certain other churches. [bef.… …   Universalium

  • lent — /lent/, v. pt. and pp. of lend. * * * In the Christian church, a period of penitential preparation for Easter, observed since apostolic times. Western churches once provided for a 40 day fast (excluding Sundays), in imitation of Jesus fasting in… …   Universalium

  • Lent — /lɛnt/ (say lent) noun 1. an annual season of fasting and penitence observed in some Christian churches in preparation for Easter, beginning on Ash Wednesday and including the forty weekdays next before Easter. 2. (in the Middle Ages) a period… …   Australian English dictionary

  • Lent — Lent, n. [OE. lente, lenten, leynte, AS. lengten, lencten, spring, lent, akin to D. lente, OHG. lenzin, langiz, G. lenz, and perh. fr. AS. lang long, E. long, because at this season of the year the days lengthen.] (Eccl.) A fast of forty days,… …   The Collaborative International Dictionary of English

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.